top of page
  • Photo du rédacteurScandinavian Travel

DÉMASQUER HÁKARL – UNE PLONGÉE PROFONDE DANS LE REQUIN FERMENTÉ EN ISLANDE

Explorez le monde audacieux du requin fermenté en Islande, un mets traditionnel qui n'est pas pour les âmes sensibles. Découvrez l'histoire, la préparation unique et où déguster cette spécialité islandaise.


Attention, gourmands ! Avez-vous déjà essayé de savourer une bouchée de requin fermenté en Islande ? Aussi savoureux qu'une paire de chaussettes de sport usées et aussi captivant qu'un mystère non résolu, le hákarl est un délice islandais qui ne manquera pas de chatouiller votre esprit d'aventurier.


Imaginez-vous dévorer un morceau d’histoire, plongé dans la tradition et servi dans votre assiette. Chez Reykjavík Cars , votre fidèle guide de tout l'Islande, nous ne sommes pas étrangers à cette cuisine unique. Mais approfondissons.


Le hákarl est-il un goût acquis ou un défi culinaire ? Attachez votre ceinture car nous nous apprêtons à embarquer pour un voyage gustatif aussi sauvage qu'un vent islandais !


Qu’est-ce que le requin fermenté ? 


Le requin fermenté en Islande, connu localement sous le nom de hákarl, est un incontournable de la cuisine islandaise traditionnelle . Ce plat national est généralement préparé à partir d'un requin du Groenland (ou d'autres espèces de requins dormeurs) conservé grâce à un processus de fermentation spécifique et suspendu pour sécher pendant plusieurs mois.


Supposons que vous vous demandiez pourquoi quelqu'un mangerait un requin fermenté. Dans ce cas, la réponse réside dans l’histoire riche et tenace de l’Islande. Ce plat témoigne de l'époque où la conservation des aliments n'était pas un choix mais un moyen essentiel de survie pendant les hivers rigoureux de l'Islande.



Histoire du requin fermenté en Islande


En plongeant dans l'histoire de l'Islande , on découvre que la tradition de consommer du requin fermenté islandais , ou hákarl, a des racines profondes. Les origines du hakarl remontent aux colons vikings qui, par nécessité, ont développé des méthodes pour préserver leurs prises dans le rude environnement islandais.


Ils ont découvert qu'en enterrant le requin sous terre et en le laissant fermenter, ils pouvaient neutraliser les toxines présentes dans la viande fraîche . Après fermentation, le requin était ensuite mis à sécher à l’air libre.


Cette méthode traditionnelle de préparation du hákarl a été transmise de génération en génération et est devenue partie intégrante du riche patrimoine culinaire islandais.


L'importance culturelle du requin fermenté en Islande


Le requin fermenté d'Islande est plus qu'un simple plat ; il symbolise la résilience et l'innovation islandaises. Ancré profondément dans l'histoire du pays, le hákarl était un incontournable bien avant l'existence des méthodes de préservation modernes.


Les Vikings, les premiers colons d'Islande, se sont tournés vers la fermentation pour rendre comestible le requin du Groenland, autrement toxique, démontrant ainsi leur adaptabilité au rude environnement islandais. Hákarl joue un rôle central dans les traditions et célébrations islandaises, en particulier lors du festival de Þorrablót, en plein hiver. Lors de ce festival, les habitants se rassemblent pour célébrer leur héritage, et le hákarl est souvent la pièce maîtresse, représentant la force et l'endurance de l'esprit islandais.


De plus, le hákarl témoigne de l'ingéniosité de la nation dans le contexte plus large de la cuisine islandaise. Même si les plats islandais modernes ont évolué, le hákarl reste un lien précieux avec le passé. Pour une plongée plus approfondie dans les festivals et traditions islandaises, explorez ce guide complet .



Quel est le goût du requin fermenté ?


Lorsque vous décrivez le goût et la texture du requin pourrissant d'Islande, préparez-vous à une aventure sensorielle. La bouchée initiale présente une texture moelleuse et légèrement caoutchouteuse, un peu semblable à celle des calamars trop cuits. 


Cependant, le véritable atout réside dans son goût – une poussée d’ammoniaque irrésistible avec un soupçon de poisson qui persiste. Cette saveur puissante a été comparée à un fromage piquant croisé avec du poisson fort. Pour ceux qui trouvent la saveur trop difficile, il existe de nombreux autres délices culinaires à découvrir, notamment une gamme croissante de plats végétaliens et végétariens en Islande . Mais pour les plus aventureux, le hákarl reste un délice islandais incontournable.



Comment est fabriqué le requin fermenté en Islande


La fabrication de ce délice islandais à base de requin est un processus unique qui demande de la patience et de la précision. Voici un aperçu étape par étape de la façon dont le requin fermenté est préparé :


  • Étape 1 : Tout d’abord, le requin est décapité et vidé. Les organes internes sont retirés pour éviter que la viande ne se gâte.

  • Étape 2 : La viande du requin est ensuite coupée en lanières longues et épaisses et placée dans un trou peu profond creusé dans du sable graveleux, avec des pierres pour exercer une pression lestée. Cela permet aux fluides toxiques de s’échapper.

  • Étape 3 : Après cela, la viande est laissée fermenter pendant 6 à 12 semaines, selon la météo islandaise .

  • Étape 4 : Une fois la fermentation terminée, le requin est retiré de la fosse et mis à sécher pendant plusieurs mois.

  • Étape 5 : Le requin est ensuite coupé en petits morceaux et servi comme plat traditionnel islandais, souvent accompagné d'un shot du célèbre Brennivín (un type de schnaps) du pays.



Valeur nutritionnelle du requin fermenté


Le poisson fermenté islandais occupe une place unique sur l' échelle nutritionnelle . C'est une riche source de protéines et d'acides gras oméga-3 , essentiels à la santé cardiaque et au fonctionnement cognitif. Cependant, une surconsommation peut présenter des risques pour la santé en raison de sa teneur élevée en sodium et en cholestérol.

 

Comparé à d'autres aliments islandais, tels que le skyr (un produit laitier semblable au yaourt) ou le rúgbrauð (pain de seigle islandais), le requin fermenté n'est pas à la hauteur en termes d'alimentation équilibrée. Pourtant, son importance culturelle et son profil gustatif unique restent inégalés.


Pourquoi le requin fermenté a une saveur si forte


La saveur intense du requin fermenté d'Islande, ou hákarl, est largement attribuée à son processus de fermentation unique. Lorsque le requin du Groenland est vivant, sa chair contient des toxines nocives.


Pour le rendre comestible, le requin subit un processus de fermentation au cours duquel il est enfoui dans du sable graveleux, permettant ainsi à ces toxines de s'infiltrer. Ce processus entraîne également la formation d’ammoniac, qui confère au hákarl son arôme piquant caractéristique et son goût prononcé.


La phase de séchage qui suit concentre davantage ces arômes. La combinaison de toxines naturelles, d'ammoniac et du processus de séchage aboutit à un profil de saveur robuste qui fait du hákarl un incontournable de la cuisine islandaise.



Le requin fermenté est-il sûr à manger ?


Vous êtes-vous déjà demandé si cette bouchée de requin fermenté en Islande était sans danger pour votre ventre ? N'ayez crainte ! Bien que l’idée initiale de manger quelque chose de fermenté puisse faire sourciller, le processus rend en réalité le requin du Groenland autrefois toxique, sans danger pour la consommation.


La fermentation neutralise les toxines nocives et le séchage ultérieur solidifie son sceau de sécurité. Cependant, comme pour tout plat exotique, la modération est la clé. Un excès d'indulgence pourrait conduire à une danse avec les dieux de la porcelaine, mais cela est plus dû à sa saveur forte qu'à des risques pour la santé. Alors n'hésitez plus, mangez une bouchée et rejoignez le fan club du hákarl !



Qui devrait éviter de manger du requin fermenté ?


Bien que le hákarl, un mets délicat composé de requins d'Islande, soit un rite de passage pour beaucoup, il ne convient pas à tout le monde et certaines catégories de personnes doivent être prudentes. Les personnes souffrant de problèmes de santé spécifiques comme l'hypertension artérielle ou les maladies cardiaques , en raison de la teneur élevée en sodium, devraient s'abstenir de consommer ce plat.


De même, les personnes ayant un taux de cholestérol élevé devraient également l'éviter en raison de la teneur importante en cholestérol du plat. De plus, ceux qui suivent certaines restrictions alimentaires religieuses devraient s'abstenir, car ce plat est à base de viande de requin. Comme toujours, en cas de doute, il est préférable de consulter un professionnel de la santé.


Où trouver du requin fermenté en Islande


Envie de savourer du requin fermenté en Islande ? Voici où vous pourrez goûter à ce délice unique à Reykjavík :


  • Restaurants : plusieurs restaurants islandais comme Íslenski Barinn et Café Loki sont réputés pour servir de la viande de requin fermentée. 

  • Épiceries : Pour ceux qui préfèrent le déguster dans le confort de leur maison, les épiceries comme Bónus vendent souvent du hákarl emballé. 

  • Musée des requins de Bjarnarhöfn : Pour une expérience véritablement immersive, visitez le musée des requins de Bjarnarhöfn , où vous pourrez en apprendre davantage sur le processus historique et même goûter le requin. Le musée vend même des T-shirts pour raconter au monde entier que vous avez bravé un requin fermenté en Islande !


Conseils pour manger du requin fermenté


Plonger tête première dans le monde du requin fermenté islandais peut être intimidant. Voici quelques conseils personnels pour rendre l’expérience un peu plus gérable :


  • Essayez-le avec un esprit ouvert : la saveur et l'odeur peuvent être écrasantes au début, mais abordez-les avec un esprit ouvert et un sens de l'aventure.

  • Prenez de petites bouchées : Il peut falloir un certain temps pour s'habituer au goût prononcé, alors commencez par de petites bouchées.

  • Poursuivez-le avec Brennivín : ce schnaps islandais , souvent surnommé « peste noire », est le chasseur traditionnel. Cela aide à « neutraliser » le goût.

  • Suivez les conseils des locaux : de nombreux Islandais recommandent de manger du hákarl avec un peu de pain de seigle. La saveur prononcée du pain permet d'équilibrer le goût du poisson fermenté.

  • Ne le frappez pas avant de l'avoir essayé : même si le hákarl ne convient pas à tout le monde, cela vaut la peine d'essayer ce délice islandais unique avant de porter un jugement. Qui sait, vous deviendrez peut-être fan !  



Plats islandais alternatifs pour ceux qui ne sont pas prêts à essayer le requin fermenté en Islande


Si l’idée de goûter au requin pourri en Islande vous donne des frissons, n’ayez crainte ! La cuisine islandaise propose un large éventail de plats moins intimidants que le hákarl.


Pour commencer, il y a le « Skyr », un produit laitier crémeux semblable au yaourt mais plus épais et plus doux. 


Il est souvent dégusté avec des baies ou une pincée de sucre. Le « Hangikjöt », l'agneau islandais, est un autre incontournable. Rôti, mijoté ou grillé, l'agneau est ici réputé pour sa viande tendre et savoureuse, grâce aux moutons en liberté broutant les herbes islandaises.


Les amateurs de fruits de mer pourront se réjouir du « Plokkfiskur », un ragoût de poisson réconfortant à base de pommes de terre et de sauce blanche. Et n'oublions pas les ingrédients uniques qui font la particularité des plats islandais, comme le thym arctique ou la camarine noire. Ainsi, même si vous évitez le défi du hákarl, soyez assuré que la cuisine islandaise vous réserve un assortiment de saveurs !



Comment refuser respectueusement d’essayer le requin fermenté en Islande


Tout le monde n’est pas prêt à franchir le pas et à essayer le poisson fermenté islandais ou le hákarl. Et c'est bon ! La clé est de refuser poliment sans offenser vos aimables hôtes islandais. Commencez par exprimer votre appréciation pour l'offre, puis faites-leur gentiment savoir que vous avez encore du courage pour cette aventure culinaire unique.


Vous pourriez dire quelque chose comme : « J'ai entendu dire que votre poisson fermenté islandais est légendaire, mais mon palais a peut-être besoin d'un peu plus d'entraînement d'abord ! Après tout, qui a dit que devenir un mangeur aventureux devait se faire du jour au lendemain ?


Comment faire du requin fermenté à la maison


Envisagez-vous d'apporter le goût du requin fermenté d'Islande dans votre propre cuisine ? Voici votre guide étape par étape pour préparer ce délice unique à la maison :


  • Étape 1 : Commencez par vous procurer un morceau de viande de requin du Groenland. Sachez qu’en raison de sa toxicité lorsqu’il est frais, il peut être difficile à trouver.

  • Étape 2 : Coupez le requin en lanières épaisses et enterrez les morceaux de requin dans une fosse peu profonde dans du sable graveleux. Placez des pierres lourdes dessus pour évacuer les liquides.

  • Étape 3 : Laissez la viande fermenter à température fraîche pendant 6 à 12 semaines.

  • Étape 4 : Après fermentation, suspendez les bandes dans un endroit sec et bien aéré pendant 2 à 6 mois, selon la météo.

  • Étape 5 : Une fois la viande séchée, coupez-la en bouchées et servez. N'oubliez pas que la saveur est forte, alors soyez prêt !


Remarque : cela se rapproche du processus traditionnel et peut ne pas reproduire entièrement le goût authentique du hákarl islandais.



Conseils pour préparer du requin fermenté en toute sécurité à la maison


La sécurité devrait être votre principale préoccupation lorsque vous essayez de préparer ce délice de poisson fermenté islandais à la maison. Voici quelques conseils utiles :


  • Utilisez un équipement de protection : portez toujours des gants et des lunettes de protection pour éviter toute irritation causée par les toxines naturelles du requin.

  • Ventilation adéquate : assurez-vous que le requin est séché dans un endroit bien ventilé pour éviter l'accumulation d'ammoniac.

  • Vérifiez régulièrement : surveillez de près le processus de fermentation pour éviter une fermentation excessive.

  • Approvisionnement responsable : achetez toujours votre requin du Groenland auprès de fournisseurs réputés pour garantir sa fraîcheur et sa qualité.

  • Test de Goût : Une fois séché, goûtez un petit morceau. S'il sent mauvais ou a une texture inhabituelle, il est préférable de jouer la sécurité et de le jeter.


Essayer ou ne pas essayer le requin fermenté en Islande ? 


Décider de se lancer ou non dans une aventure gustative avec le célèbre requin fermenté en Islande dépend entièrement de son palais et de ses tripes, littéralement ! Cette délicatesse emblématique, chargée d’importance historique, n’est certainement pas pour les âmes sensibles. 


Si vous êtes prêt à faire un acte de foi culinaire, goûter au hákarl pourrait être le témoignage ultime de vos explorations culinaires. N'oubliez pas qu'être ouvert d'esprit est la clé lorsque l'on découvre de nouveaux aliments et de nouvelles cultures. Et maintenant, la prochaine étape de votre aventure islandaise vous attend ! Ne restez pas là à chercher sur Google : « Quelle est la force de l'odeur du requin fermenté ? " - sortez et sentez-le vous-même ! 


Pour véritablement découvrir l'Islande, avec tous ses plats uniques et ses paysages à couper le souffle, louez une voiture à Reykjavík . N'oubliez pas qu'il ne s'agit pas seulement de la destination. Il s'agit du voyage... et de l'odeur occasionnelle du requin !

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page